FACE à FACE | Entrevue

 

 
 

Patrick Globensky est le gouverneur des bulldogs Football Rive-Nord et est devenu le 1er président des gouverneurs de la Ligue de Football Semi Professionnelle du Québec (LFSPQ).

 

CEDANSBOITE s’est entretenu avec M. Globensky.

 

CEDANSBOITE (CDB). Quelle a été votre réaction lorsque vous avez été choisi par vos pairs pour devenir le premier président des gouverneur de la LFSPQ ?

 

Patrick Globensky (PG). J’ai été surpris. Et en même temps, je me disais que c’était une possibilité. Cela fait quand même 16 ans que je suis gouverneur des Bulldogs. Les gens connaissent ma passion du football et mon intégrité. Le fait que je suis toujours là pour protéger les joueurs et les défendre a peut-être joué en ma faveur. Je suis très content de la confiance que les autres gouverneurs m’ont accordée en me confiant ce rôle.

 

CDB. Parlez-moi un peu de vous. Quel a été votre cheminement dans le football et principalement au niveau du football semi-professionnel ?

 

PG. J’ai joué au niveau collégial pour le Collège Français. Une entorse cervicale a interrompu une saison. J’ai pris une année sabbatique et j’ai ensuite joué une année au niveau senior. J’ai aussi eu une blessure au tendon d’Achille. Après, je voulais me réaliser dans le football autrement que sur le terrain. Depuis 16 ans maintenant, j’agis en tant que président des Bulldogs.

 

CDB. Comment voyez-vous la suite des choses avec la LFSPQ depuis que la nouvelle administration est en place ?

 

PG. C’est certain que nous avons du pain sur la planche. Il y’a beaucoup de travail à faire. C’est une année de transition. L’arrivée d’une nouvelle administration en Nicolas Dallaire et Steve Gaudreau dont l’expertise en gestion de ligues est reconnue est un plus pour l’avenir du football semi-professionnel au Québec. De plus, avec les deux nouveaux directeurs d’opération en Vincent Bouchard et Louis Coulombe, nous avons une équipe qualifiée pour livrer la marchandise. Cette année, on veut bien faire les choses et établir une base solide en préparation de l’avenir. On va offrir aux joueurs un environnement sécuritaire pour pratiquer leur sport et on promet aux amateurs de football un bon spectacle par un calibre de jeu très compétitif.

 

CDB. Justement, d’après vous, quel est l’avenir du football semi-professionnel au Québec ?

 

PG. Nous sommes la seule ligue fédérée à ce niveau. Et comme je le mentionnais précédemment, nous faisons face à un beau défi. Le succès va passer par nos actions. C’est à nous, la nouvelle administration et toute l’équipe en place de faire en sorte que le football semi-professionnel prenne de l’ampleur au Québec. Nous allons mettre tout en oeuvre pour en assurer sa pérennité. C’est à nous d’offrir un produit de qualité. Le succès va aussi venir si l’on réussit à attirer des joueurs plus jeunes dans notre ligue. Cette année, nous avons 8 équipes réparties dans deux conférences. En faisant bien les choses, on espère augmenter ce nombre à 12 équipes à court terme.

 

CDB. En quoi consiste votre rôle et qu’aimeriez-vous réaliser lors de votre mandat ?

 

PG. Bien que le rôle reste encore à définir, je vais travailler avec tous les gens de l’organisation pour faire de cette année de transition un succès. Évidemment, je vais m’assurer que tous les règlements sont bien suivis tout au long de la saison. Je vais aussi faire en sorte de défendre l’intérêt des joueurs et des équipes et jouer le rôle de médiateur. Pour que tout le monde puisse s’entendre dans le respect pour le bien de tous et surtout celui de la ligue.

 

CDB. Avez-vous un message à faire aux équipes ainsi qu’aux amateurs ?

 

PG. Aux équipes, j’aimerais leur dire que le succès de la ligue passe aussi par eux, et que de notre côté, nous sommes en train de mettre en place une structure solide pour les appuyer dans cette première année et pour les années suivantes. Aux amateurs, je les invite à venir nous voir en grand nombre. Nous avons un beau produit de calibre semi-professionnel avec plusieurs joueurs d’expérience. La saison commence le 13 mai et c’est tout un spectacle qu’on promet aux amateurs de football.

 

La LFSPQ, c’est une ligue, 2 conférences et 8 franchises.

 

Social

Commanditaires

Equipo
Graduor
Réseau Sport Adulte